07/06/09

L'amour S'amuse à écrire des poèmes à Un chat Dans le désert Au cours d'un somptueux dîner de dromadaire

Image Hosted by ImageShack.us
Wow, si là je suis pas en L...

Désolée de poster ce message avec un jour de retard, mais j'ai eu une semaine tout ce qu'il y a de plus chargée. Aujourd'hui c'est dimanche et tout est fini. Le festival de théâtre, les cinq pièces que j'ai vues et les deux que j'ai jouées, on est content que ce soit fini le stress et on est triste que ce soit fini la comédie.

Les collégiennes et collégiens à qui on a appris le théâtre toute l'année avec No, Hakase II et AC disent la même chose. "Dommage qu'on est plus théâtre", m'écrit T. sur un bloc-note hier soir, après la représentation —LEUR représentation, à la fête de l'école. La faute de grammaire est mignonne, elle fait sourire tout le monde.
On n'a probablement pas beaucoup entendu ni compris la pièce de nos "élèves", depuis le public. La fête de l'école, c'est pas le meilleur moment pour faire du théâtre... Mais les collégiens s'en vont heureux, et ça me rend vraiment heureuse. C'est le principal. Ils rigolent, ils nous réclament un paquet de bonbons de fin d'année pendant qu'ils nous rendent les costumes. Ils me disent que je dessine bien, puisqu'il n'y a rien d'autre à faire dans les coulisses quand on attend, et du coup, je dessine quelques petits escargots à quelques sixièmes. C'était ça que je dessinais en ce moment...
Émotion parfois quand ils s'en vont. Ils sont crevés, les pauvres. L., qui a brillé toute l'année par une motivation que je lui ai toujours beaucoup aimé, nous remercie en nous faisant la bise —elle nous a laissé quelques dessins et des cadavres exquis faits avec les autres grandes— ; sa maman, qui est venue la chercher, nous remercie elle aussi pour tout ce que nous avons fait, et en nous voyant décliner des remerciements qu'on mérite peut-être pas tant, elle insiste : "Elle en revenait enchantée, chaque jour qu'elle avait théâtre". Bonheur... 'Faut pas que je pleure. C'est idiot.

Les collégiens demandent si on sera au rendez-vous l'année prochaine. On ne sait pas. C'était fatigant. Mais à voir comment tout s'est terminé hier, on se sentirait coupable de ne pas recommencer l'an prochain... Advienne que pourra.
Pour l'instant, repos.
Le BAC est bientôt.

Le beau temps a pas mal duré, mais maintenant, il fait moche. Bah... On est en Bretagne après tout.

"Si le coeur vous en dit", passez sur mon DeviantArt aussi, j'ai été pas mal productive en début de semaine.
À Samedi, amis fantômes! Merci de m'avoir lue!

Posté par AKHTS à 13:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]