09/12/12

Life is like a giant Chupa Chups lollipop. You never know what you're going to get.

Soirée d'hier.
À 20h30, on commande des pizzas avec les colocs.
À 21h, on mange nos pizzas devant une émission débile.
À 23h, on regarde un film débile.
À 1h, on fait la conversation. Je dessine des trucs, je me bats avec mon scanner et j'MSNne un peu.
À 2h, plus personne sur MSN. C'est normal, il est 3h heure française. On regarde des vidéos débiles sur internet.
À 2h30, mes colocs commencent à parler politique. Je ne suis plus.
À 3h30, mes colocs parlent toujours politique, et droit. Ça m'emmerde. Je veux aller me coucher parce qu'il est tard, mais j'ose pas bouger, pas envie d'être méchante. Au lieu de ça, parce que c'est forcément mieux, je me plains à P. Le Zèbre. Va savoir ce qu'il faisait encore debout, mais je ne suis pas bien placée pour parler.
À 4h, mes colocs parlent de la personne qui doit emménager avec eux à ma place, au prochain semestre. Ils stressent un peu. 'Paraît que le gars en question est très silencieux et qu'ils ont peur de ne jamais réussir à faire la conversation.
Ils disent : "On devrait te barricader dans ta chambre en fait, comme ça tu resterais. Ça serait le plus simple."
On continue à raconter des conneries et on se marre. On se rend compte qu'il est quasiment 4h30 et qu'on est restés à causer comme ça depuis tout à l'heure. On se rend aussi compte que c'est notre dernier samedi soir tous ensemble ici. Quelqu'un propose de prendre une photo. On galère avec l'appareil et on prend probablement la photo la plus moche du monde.
À 5h, on va se coucher et on se dit à demain soir.

Genre. Quoi. GENRE. QUOI. Quel genre de personne vit comme ça? Quel genre de personne a autant de chance que moi?
Ils vont me manquer mais ça me rend même pas triste. Je me fais comme une grande pile de bonheur. Il faudra absolument que je leur écrive quand je serai partie. En parlant de bonheur, ici, ils en auront été l'une des principales conditions.

 

...Bon, allez, c'est l'heure du dessin tout pourri.


*Danse sur la chanson des "Fast Food Rockers"*

Posté par AKHTS à 18:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]