29/04/14

Phoque se lâchant en prose

Fin de conversation Skype.
J : Bye!
MOI : Bye!^^
J : ...Et poste sur la ZONE °^°
MOI : *Dans ma tête* ...Shit. He noticed.

 

 

Hebergeur d'image

...Eh bien, nope.

J'espérais que mon prochain post serait plus intéressant pour ceux qui pourraient bien le lire que le précédent, mais nope.
La raison, mesdames et messieurs les fantômes, chère ZONE, cher journal, et vous, mes chers amis imaginaires, la raison donc, c'est que ma vie, vous le savez déjà mais je n'aurai de cesse de le répéter, est en ce moment un bordel total.
Je passe mes journées à abattre des tonnes de boulot qui ne sont absolument pas dans mon intérêt, en tout cas pas sur le court terme, et pas sur le long terme non plus, j'en doute. Plus question, à ce stade, de me sentir coupable d'être paresseuse. On me donne des trucs à faire et je les fais. Et le plus beau, c'est que je m'en sors. Épuisée, frustrée d'avoir perdu autant de temps de ma vie sur des choses qui ont autant d'importance que les calculs d'étoiles du businessman dans le Petit Prince, mais je m'en sors. Ce qui montre que je suis quelqu'un de respectueux envers des gens qui ne me respectent pas nécessairement, je suppose.
Ma seule peine, c'est qu'à cause de ça, je délaisse les gens qui au contraire me respectent et m'aiment, et qui devraient occuper tout le temps de ma vie si le monde était bien fait. À ces gens-là, je demande pardon. À tous ces bloggueurs dont je dois aller voir les nouveaux messages depuis une éternité, pardon. Je me rattraperai plus tard, il le faut, je suis désolée d'être aussi minable. À ceux à qui je dois simplement des conversations, c'est pas une chose "simple", c'est important, et vous me manquez, et je vous aime, et je veux pas devenir de ces andouilles qui triment sur des choses sans importance et délaissent ce qui leur tient vraiment à coeur, mais heureusement, je crois que j'en suis encore loin.
Non, en fait, si je mets les choses en perspective, je me rends compte que je suis bien plus comme la vingtenaire que je rêvais d'être étant gosse, que je ne le croyais. Je rêvais d'être dessineuse professionnelle, certes je le suis pas. Mais je rêvais de me réveiller le matin seule et à poil ou en T-shirt dans une couverture qui pue mon odeur, cynique et toujours en retard pour tout, mais avec mes propres raisons d'être fière, et du respect pour ceux qui en méritent —et même parfois ceux qui n'en méritent pas. Je suis tout ça. Et c'est plutôt cool. Je me suis toujours bien connue moi-même, 'faut croire.

Ma vie c'est n'importe quoi, mais je l'adore. J'adore tous ceux qui sont derrière moi et qui me pardonneront, je l'espère, d'être conne, et j'adore ma bande d'amis imaginaires qui me pardonnera, je l'espère, de ne pas les dessiner assez, mais qui est près de moi chaque jour de ma vie ne serait-ce que pour me faire sourire un peu quand je suis "seule".

JE SUIS UN SUPER-HÉROS!
JE VIENS D'ÉCRIRE TOUTE UNE TARTINE SUR CE BLOG AU LIEU DE DESSINER ET JE M'EN FOUS!
JE ME FOUS DU PASSÉ ET DE L'AVENIR ET DE CE QUE LE MONDE PEUT PENSER DE MOI! LE PRÉSENT EST COOL ET JE SUIS COOL DEDANS!
SQUAAAAAAT!

Posté par AKHTS à 19:48 - Commentaires [5] - Permalien [#]